Lui
En savoir plus

La chose frappante, lorsqu'on est confronté à un cadavre, est l'aspect gonflé du corps, comment la peau est recouverte de venules. Il s'en dégage le sentiment que les cellules formant cet agrégat appellé "corps" se sont toutes désolidarisées les une des autres.