Stefano Alaimo est un artiste plasticien né en 1984.
Sa formation de graphiste lui a permis de développer sa pratique du dessin, devenue centrale dans son travail. Il a grandi jusqu'à l'âge de 15 ans à Madagascar d'une famille franco-italienne. Il s'inspire essentiellement de l'artisanat malgache, de l'art extrême oriental, de la figuration byzantine et de l'architecture baroque européenne. Il partage aujourd’hui sa vie entre Paris et Berlin.

Stefano Alaimo réalise principalement de grands formats à l'encre de chine, constitués d'une infinité de détails. Ses dessins tendent à l'objectivité des illustrations scientifiques. Le noir et blanc se veut froid et sans affect, le point de vue, toujours frontal, est objectivité, l'aspect des objets est plat.
Ses arbres rappellent les fiches botaniques ; ses corps, les écorchés des planches d'anatomie. C'est que le travail du plasticien se veut comme une mise à distance de ses émotions. Les feuilles de papier sont des écrans derrière lesquels il enferme des démons intérieurs, qu'il s'agisse de souvenirs écrasants de beauté, ou au contraire pétrifiants d'horreur, de fantasmes inquiétants, ... Tentatives échouées à chaque fois : ça grouille, ça bouge, ça déborde.

Stefano Alaimo s'intéresse également aux arts numériques (support video, arts interactifs sur le web).